Nous inspirant de la Parole de Dieu, nous appuyant sur les textes de Vatican II et dans un esprit de collaboration et de participation, nous voulons favoriser des échanges libres et constructifs sur les défis et les enjeux majeurs qui interpellent l’Église de notre temps.

                                      facebook: https://www.facebook.com/Quebecparvis/

                                          Une prise de position remarquée

Dimanche dernier, j’ai été accueilli  à  l’Église, par le curé de la paroisse qui m’informait qu’il n’y aurait pas de célébration de la messe et m’invitait à signer une lettre qui serait transmise à notre député. Il m’informait que la veille au soir 150 personnes avaient accepté de le faire, lors de la non-célébration de 16 heures. Tous les signataires étaient d’accord pour  protester contre l’attitude du gouvernement qui refusait depuis le début de la pandémie de rencontrer les leaders religieux,  qui ne prenait pas en compte les mesures strictes que ces derniers avaient appliquées dans les lieux de culte et qui indiquait vouloir réduire à nouveau la présence des fidèles dans les églises.

Plusieurs équipes pastorales ont adopté la même pratique dans le diocèse de Québec et projetaient aussi d’organiser une manifestation devant le parlement, le mercredi 30 septembre. Celle-ci a été annulée à la suite des bonnes nouvelles reçues ces derniers jours. Dans un communiqué, l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, le 29 septembre, écrit : « Le premier ministre a rétabli la limite de 250 personnes admises dans les lieux de culte pour les régions qui ne sont pas en zone rouge et les leaders religieux ont été reçus lundi par le Dr Arruda, directeur national de la santé publique, avec lequel s’est établi un «dialogue franc et ouvert».

Malgré cet avancé, les 7,000 lettres qui ont été signées seront remises aux députés concernés afin de les sensibiliser aux relations de l’État et des groupes religieux.

 Il faut remercier les équipes pastorales qui ont pris l’initiative de ces démarches. Cette expérience devrait  les inciter à continuer cette collaboration afin qu’elles interviennent en société sur d’autres questions,  telle l’environnement, en tant que  porteurs d’une vision de la personne et de la société, influencée par le Christ même.

Jacques Racine

-Adresse de réponse : parvis@videotron.ca

– Site du Parvis : http://www.parvisquebec.com

– Facebook du Parvis :https://www.facebook.com/Quebecparvis/

Des gens nous écrivent.  Voici quelques messages reçus.

DOUGLAS BEAUCHAMP

pour passer la COVID

Une réflexion visuelle accessible en PDF sous forme de eBook, cliquez ici.

Les mots ont leur limite quand le grand malheur frappe. Il faut explorer une autre voie d’émotions pour amplifier, en quelque sorte, toute la portée du choc. C’est le langage visuel, spontané, subjectif, étonnant qui se manifeste avec tant de surprises et de résonances. Rien de logique. Une projection de la vision de l’artiste sans explications. Du visuel personnel. On aime ou on n’aime pas: c’est le beau risque de créer avec grande liberté et de vous inviter à créer vos images personnelles.

Le PEINTRE,
aussi POÈTE

des mots aux images

Une réflexion visuelle accessible en PDF sous forme de eBook, cliquez ici.

Le virus sournois vient nous chercher tous. Le Parvis est branché sur une quête de sens de vie vraie. Toutes les réflexions traduisent cet objectif. En ce temps de réclusion le besoin d’être authentique est incontournable. Mon travail d’artiste va dans cette direction. Mettre en évidence la tragédie de ce temps difficile, c’est ce qui alimente mon inspiration. Des personnages, des visages  bouleversés par tant de situations tragiques. Des ténèbres et des ouvertures sur de la lumière. Le Parvis est lieu de réflexion et de ménage des consciences. Les images sont porteuses de questions et vous avez le devoir de trouver des réponses à long terme. On est tous dans le même bateau et nous tentons tous de comprendre. On est tous pognés entre des certitudes fragiles et des incertitudes qui ont peut-être un sens, à force de creuser.

Enfin mes oeuvres sur la COVID sont le fruit d’une réclusion qui favorise la rencontre avec tout ce qui est silence et espaces. C’est apprendre à regarder et à dépasser un voir superficiel. Bonne aventure visuelle pour compléter vos réflexions. En espérant que mes images ajoutent quelque chose à vos mots.

Masques ou couvre-visages

Si vous avez besoin d’un masque ou couvre-visage, on trouverait bien correct que vous vous adressiez à une entreprise d’économie sociale nommée :
Lavoir du Faubourg,
598 Rue Saint-Jean,
Québec, G1R 1P6
(418) 525-8408
Boutique en ligne : https://www.lavoirfaubourg.com

Lavoir du Faubourg est un atelier et boutique de couture qui fait partie du réseau Monnaie locale complémentaire Québec qui fonctionne depuis 2016.

Monnaie locale complémentaire Québec, c’est un organisme à but non lucratif qui a vu le jour le 11 août 2016. L’organisme est derrière le BLÉ, le Billet Local d’Échange, accepté par plusieurs commerces de Québec et sa région.

Ce projet est issu d’un regroupement de citoyens en septembre 2015.

Voir :  https://www.mlcquebec.org/

Quel dynamisme! Plusieurs petites entreprises utilisent le BLÉ!

 

Pour toute suggestion ou commentaire, communiquez avec Grégoire Bissonnette dont les coordonnées se trouvent sous CONTACT.

Hélène Anctil, Guy Bédard, Grégoire Bissonnette, Jean-Marc Blondeau, Claude Cantin,  Michel Laberge,  Annine Parent, Jacques Racine

Grégoire Bissonnette (418) 871-3142       gregoire.bissonnette@videotron.ca